En ville, l’arbre prend racine

ENVIRONNEMENT

Le plan d’actions nature en ville a été adopté par le conseil municipal. Parmi ses mesures phares, la plantation de 100 000 arbres d’ici 2030.

Il lutte contre la pollution, favorise la biodiversité, rafraîchit l’air, fixe les sols, améliore le bien-être… Ami du vivant, l’arbre cumule les bienfaits. Pour mieux en bénéficier, la Mairie a voté la plantation de 100 000 arbres d’ici 2030, en privilégiant les espèces locales adaptées au milieu urbain et aux changements climatiques. Une décision qui fait suite aux propositions recueillies pendant le forum Toulouse + verte organisé au printemps par la mairie de Toulouse et la concertation qui a suivi. Plusieurs sites ont déjà été identifiés pour accueillir les plantations : l’avenue d’Atlanta en bord de périphérique, les berges de la Marcaissonne et de l’Hers avec l’émergence des nouveaux quartiers de Malepère et Paleficat, l’avenue Eisenhower à Saint-Simon, ou encore le bois de Bellefontaine. Côté centre-ville, la plantation d’arbres accompagne tout nouveau projet. Exemples ? Les ramblas-jardin des allées Jean Jaurès (lire page 11) ou le nouveau parvis de la gare Matabiau. Les promoteurs vont devoir eux aussi participer à la végétalisation de la ville puisque le nouveau plan local d’urbanisme les engage à planter des arbres et à valoriser les végétaux existants. Afin de garantir une bonne application de cet engagement, la charte de l’arbre en ville leur sera remise cet hiver. Guide de bonnes pratiques visant la protection et la préservation des arbres, ce document s’appliquera sur le territoire de Toulouse et de la métropole.

UN CONSEIL SCIENTIFIQUE

Pour suivre toutes ces actions, un conseil scientifique de la nature en ville sera mis en place d’ici la fin de l’année. Constitué de spécialistes dans la botanique, la sociologie, la climatologie en milieu urbain, la biodiversité, l’écologie urbaine, l’aménagement et le paysage ou la géologie, ce conseil indépendant se réunira trois ou quatre fois par an. Ses missions : s’exprimer sur la cohérence des actions menées et donner ses recommandations sur des questions spécifiques.

Pour suivre toutes ces actions, un conseil scientifique de la nature en ville sera mis en place d’ici la fin de l’année. Constitué de spécialistes dans la botanique, la sociologie, la climatologie en milieu urbain, la biodiversité, l’écologie urbaine, l’aménagement et le paysage ou la géologie, ce conseil indépendant se réunira trois ou quatre fois par an. Ses missions : s’exprimer sur la cohérence des actions menées et donner ses recommandations sur des questions spécifiques.

La fin des travaux « Ma ligne A en XXL » sonne la réouverture de l’agence Tisséo de la station Jean Jaurès. On peut y effectuer toutes ses démarches, du lundi au vendredi de 6 heures 30 à 19 heures 45 et le samedi de 7 heures à 19 heures. tisseo.fr

ILLUMINATIONS

DES LUMIÈRES FÉÉRIQUES

Depuis début décembre, la ville a revêtu ses habits de lumières. Cette année, les allées Jean Jaurès sont à l’honneur. Un gigantesque sapin de Noël de 20 mètres de haut trône sur les nouvelles ramblas-jardin. Constitué de 400 vrais sapins éco-responsables montés sur une structure métallique, cet édifice lumineux rejoint le jardin enchanté du square Goudouli, les sapins de lumière de la place Saint-Georges, les perles d’étoiles de la place Esquirol, les Perséides du marché des Carmes et l’étoile lumineuse de la place du Capitole, qui continuent d’enchanter les Toulousains. Au-delà du centre-ville, des centaines de motifs éclairent les faubourgs et 62 sapins cônes sont installés dans l’ensemble des quartiers.

HOMMAGE

DÉCÈS DE LOUIS LARENG, FONDATEUR DU SAMU

Le professeur Louis Lareng est décédé le 3 novembre dernier à l’âge de 96 ans. Conseiller municipal de Toulouse de 1983 à 1995 et agrégé de médecine, Louis Lareng est l’un des pères fondateurs du service d’aide médicale d’urgence, le SAMU, qui a vu le jour en 1967 à Toulouse. Un service qu’il a contribué à développer à l’échelle nationale en 1986, en tant que député. Louis Lareng a également été l’un des pionniers de l’université Paul Sabatier. La communauté hospitalière du CHU de Toulouse salue un « infatigable travailleur, créateur et visionnaire », et Jean-Luc Moudenc « un homme politique engagé, un socialiste humaniste et un républicain (…) dont le volontarisme en faisait une personnalité remarquable ».

LINÉO 5

vient d’être mis en service entre Portet sur Garonne et le quartier Empalot à Toulouse. Il s’agit du neuvième bus à haute performance à desservir Toulouse et sa métropole. tisseo.fr