À propos

Jean-luc MOUDENC
PRésident de Toulouse Métropole

Eau
Comment avez-vous fait votre choix sur le mode de gestion ?

À l’aide d’une étude comparative entre régie et délégation de service public, comme je m’y étais engagé pendant la campagne électorale de 2014. Aujourd’hui, certains regrettent l’absence de « référendum ». Pourtant, une pétition organisée en sa faveur n’a recueilli sur internet que 8 300 signatures. Bien loin du seuil nécessaire (75 000 signatures selon la loi) pour organiser une consultation locale. 97,5 % du corps électoral n’a donc pas demandé ce « référendum », malgré une intense campagne de signature. J’en conclus que les citoyens attendent que la décision soit prise, comme la loi le prévoit, par l’autorité compétente qu’ils ont désignée démocratiquement : les élus. Le résultat de notre travail est très positif puisque nous avons obtenu une meilleure qualité de l’eau, une plus grande transparence, la création d’un contrôle citoyen dans les entreprises et les tarifs les plus bas de France. Tout cela avec un rôle directeur renforcé de la collectivité puisque l’eau est un bien commun si précieux qu’il ne saurait être confié à la seule logique privée.

Culture
Vos impressions après le spectacle du “Gardien du Temple” ?

Extraordinaire. Ce spectacle inédit a permis d’offrir une parenthèse enchantée et poétique à des centaines de milliers de personnes. Ce grand succès populaire, que mon prédécesseur a eu la bonne idée d’initier, puis que j’ai voulu organiser, donne toute leur place aux initiatives culturelles innovantes sur notre Métropole.

Attractivité
Quels sont les atouts de la Métropole ?

Les chiffres montrent que notre métropole attire de plus en plus d’actifs, d’étudiants, de touristes. Plusieurs facteurs expliquent cet attrait.
L’écosystème scientifique et économique a le vent en poupe. Nous avons su prendre le tournant de l’innovation, et donner une vision pour la Métropole du futur tandis que le quotidien des habitants s’améliore.